Blog

Quand faut-il payer la franchise d’assurance auto ?

Rate this post

Suite à un sinistre routier responsable ou co-responsable, l’assuré doit verser une certaine somme d’argent pour financer les réparations de la voiture : il s’agit donc d’une franchise.

Selon les compagnies d’assurance, la somme se différencie fortement. Par conséquent, la franchise reste un paramètre incontournable lorsqu’il s’agit de contracter une couverture voiture.

Dans cet article, nous allons vous renseigner sur le sujet y compris l‘objectif derrière son intervention, ainsi que les types de franchise que vous devez choisir, et à la fin, nous allons vous en dire plus sur les cas qui nécessitent de payer une franchise.

Que faut-il connaitre au sujet de la franchise d’assurance voiture ?

Quand faut-il payer la franchise d'assurance auto ? La franchise automobile correspond à la somme qui n’est pas restituée par la compagnie d’assurance à ses adhérents. Elle est appliquée après la survenue d’un accident dont la responsabilité incombe à l’assuré, mais aussi quand la responsabilité du tiers n’a pas pu être démontrée. Dans le cas contraire, c’est-à-dire quand, l’assuré est mêlé à un sinistre dont il est totalement irresponsable, la franchise ne sera pas perçue. En revanche, lorsque l’accident implique la responsabilité conjointe de l’assuré et de son tiers, la franchise sera répartie en deux.
La somme qui sera maintenue à votre charge peut se décliner sous trois formes à savoir :

  • Un montant ferme exprimé en euros,
  • soit un pourcentage du chiffre de la compensation,
  • ou enfin un ensemble combinant ces deux méthodes de calcul.

Quel est l’intérêt de la franchise d’une couverture auto ?

Les franchises de l’assurance voiture sont employées par les sociétés d’assurance pour de nombreuses raisons.

Parmi celles-ci, citons les deux plus importantes :

  • Elle pousse l’assuré à faire preuve de vigilance, étant donné que celui-ci est directement impliqué dans les frais de sinistre.
  • La franchise est un moyen de contrôler son argent : plus elle est légère, plus la cotisation sera lourde. Cependant, l’opposé est aussi valable.

Laquelle des franchises faut-il choisir ?

Divers modèles de franchises s’offrent à vous et il est parfois possible de les combiner. Il en existe en principe 4 types :

  • La franchise simple ou relative : si les frais de dommages sont moins élevés que la franchise indiquée dans le contrat, l’assuré est responsable de tous les coûts. Sinon, l’assureur paie le coût total des réparations.
  • La franchise absolue : cependant, l’opposé est aussi valable puisqu’une cotisation avantageuse risque de dissimuler une énorme franchise. Il est prélevé automatiquement du montant remboursé par votre agent d’assurance suite à un sinistre.
  • La franchise kilométrique : elle est applicable à la garantie d’assistance. Il désigne en kilomètres la limite à partir de laquelle l’assistance prend effet. Mieux vaut opter pour une assistance « 0 kilomètre », qui vient porter aide à l’assuré même chez lui.
  • La franchise en jours : elle définit le nombre de journées de fonctionnement de la garantie, en particulier lorsque la voiture concernée est de remplacement.

Quand faut-il régler une franchise ?

La franchise de l’assurance automobile est à la charge de tous les automobilistes dans les cas suivants :

  • Lors d’un sinistre responsable où les assurés souscrivent à une couverture multirisque. Veuillez prendre note que le non-passage d’un contrôle technique valable peut mener à un rejet de compensation lorsque celui-ci est signalé comme exception de garantie.
  • En cas de sinistre non-fautif et uniquement quand le tiers ne peut être déterminé ou assuré.
  • Lors d’un accident impliquant deux individus fautifs.