Santé / Bien-être

Gêne dans la gorge : comment s’en débarrasser ?

Vous avez du mal à déglutir, ou une voix cassée ou encore une irritation dans la gorge ? Soyez sans crainte. Il s’agit d’une gêne dans la gorge généralement sans conséquence grave. Mais en absence de traitement, elle peut se compliquer. Découvrez nos conseils simples et pratiques pour vite vous en débarrasser.

Symptômes d’une gêne dans la gorge

Les sujets qui traînent une gene dans la gorge présentent un certain nombre de symptômes bien connus. Généralement, il s’agit d’une déglutition douloureuse ou difficile, d’une irritation de la gorge, une envie répétée de tousser, d’une voix altérée et bien d’autres.

Les causes d’une gêne dans la gorge

éliminer gêne dans la gorgeUne grande partie de ces gênes est due à une infection bactérienne ou virale notamment la pharyngite, le laryngite, l’amygdalite ou la mononucléose. Au début, un léger mal de gorge se fait ressentir puis persiste pendant quelques jours. Un usage exagéré des cordes vocales peut engendrer des maux donnant une impression d’avoir quelque chose coincé dans la gorge. Des facteurs d’un environnement pollué, le stress, les crises d’angoisse, des antécédents au tabagisme, l’abus de l’alcool, sont autant de causes d’une gêne dans la gorge.

Traitements contre une gêne dans la gorge

Dans le cas où le sujet souffre d’une gêne de gorge causée par une infection bactérienne ou virale, il peut faire un recours à un traitement aux antiseptiques et anesthésiques locaux. Il s’agit habituellement de pastilles ou de sprays à inhaler pour vite retrouver satisfaction. Si la cause est allergique, faites l’effort de connaitre les allergènes et essayer de les éviter autant que possible. Dans le cas où votre cadre est trop sec, un humidificateur est recommandé pour soulager l’effet de gorge sec.

Consultez un médecin

Une gêne bénigne dans la gorge disparaît d’elle-même généralement au bout 8 à 10 jours au plus. Si le mal persiste au-delà de ce délai, il est prudent de consulter un médecin pour éviter toute complication. Il est conseillé à tout sujet fumeur ou consommateur d’alcool, passé ou actuel, de consulter le plus tôt possible un spécial pour écarter tout risque de cancer de la gorge.  Mais dans le cas où ils présentent des symptômes comme une dysphonie (dégradation de la voix), des difficultés d’ingestion, des difficultés à respirer, des ganglions à la lisière du cou ou d’otalgie réflexe (douleurs à l’oreille), il est impératif que le sujet consulte un médecin.

Laisser un commentaire