Vie pratique

Quels sont le frais d’entrée sur une assurance vie ?

Rédigé par bienvenat

Pour contracter une assurance vie, il faut impérativement s’acquitter de certains frais. Les premiers à régler sont les frais d’entrée. Leur paiement peut sembler superflu lorsque l’on n’en maîtrise pas la portée. Cependant, avoir plus de détails sur ces dispositions permettrait de trouver l’offre d’assurance la plus adaptée. Alors, voici quelques éclaircissements à propos des frais d’entrée sur une assurance vie.

Les frais d’entrée sur une assurance vie

Dès la souscription, les frais d’entrée sont prélevés en fonction du versement initial sur l’Assurance Vie. Ils sont aussi appelés frais de dossier. Dans certains cas, des frais supplémentaires allant jusqu’à une vingtaine d’euros peuvent s’ajouter.

On les assimile aussi aux frais de versement qui sont plus récurrents. En effet, ceux-ci sont déduits de chaque montant versé selon un pourcentage prédéfini dans le contrat. Ce sont, en quelque sorte, des rémunérations versées à la société d’assurance. Par conséquent, les sommes réellement épargnées seront les résultats de ces déductions.

En fonction de l’assureur, le pourcentage des frais d’assurances peut-être fixe ou dégressif. D’après la loi, les prélèvements pour l’Assurance Vie sont plafonnés à 5 %. Vous n’aurez pas à vous inquiéter de possibles dérives. Les frais fluctuent donc entre 0 et 5 % du capital versé. Mais, la moyenne sur le marché des assureurs tourne autour de 3 %. Pour un taux supérieur à 3.5 %, il est souvent conseillé de s’adresser à une autre structure.

Les frais d’entrée varient selon le type de contrat et le mode de distribution. Avec un contrat à barème dégressif, le pourcentage diminue lorsque les montants versés augmentent. Mais avec un pourcentage fixe, le prélèvement reste le même quelle que soit la somme.

Quant au mode de distribution, il s’agit de la forme des sociétés d’assurance. En effet, les assureurs en ligne proposent généralement des contrats sans frais d’entrée. Cela n’est pas le cas des établissements traditionnels.

La négociation des frais d‘entrée

Si vous versez 100 € par mois pour un taux de 3 %, la somme que vous aurez réellement épargnée sera de 97 € par mois. À long terme, les montants prélevés paraissent énormes. Par conséquent, la durée d’amortissement peut être aussi allongée. Heureusement, il est possible de revoir les pourcentages à la baisse avec votre assureur. Il s’agit de trouver des failles ou des astuces dont toutes les parties signataires pourraient bénéficier. En fonction des particularités de votre contrat, vous pourrez changer ces conditions et sauver quelques euros.

En premier, vous pouvez opter pour de gros versements. Avec un système dégressif, l’effet est évident. Avec une compagnie à taux fixe, il vous suffira de négocier.

Vous pouvez aussi pencher pour des versements réguliers. En prenant un tel engagement, vous pourrez répartir sur plusieurs périodes l’influence des frais de versement. Votre assurance vie en souffrira moins. L’assureur pourra lui aussi bénéficier de cette régularité.

L’option des supports non garantis est aussi envisageable. Avec cela, vous prenez un certain risque, mais vous pourrez aussi utiliser cette situation pour avoir un pourcentage plus clément.

La méthode la moins complexe est celle de l’assurance en ligne. Comme énoncé plus haut, les contrats que les sociétés en ligne offrent sont à frais d’entrée nuls. Comme autre technique, vous pouvez vous employer à comparer les contrats d’assurance vie. De cette façon, vous trouverez ce qui convient le mieux à votre situation.

Concernant l'auteur

bienvenat

Laisser un commentaire